Le Café des Vallées

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mercredi 16 mai : rassemblement de solidarité avec Gaza à St-Gaudens

jpg_bakjuinfootgaza_0.jpgUne quarantaine de personnes ont répondu à l’appel lancé dans l’urgence, afin d’exprimer leur indignation face aux crimes perpétrés par l’armée israélienne à l’encontre des manifestants pacifistes de la Bande de Gaza.

Quelques prises de parole ont été faites, elles sont développées ici :

- La première, pour définir le contexte des manifestations qui ont lieu depuis le 30 mars dans la Bande de Gaza.

Le 30 mars est, depuis 1976, la « Journée de la Terre ». Des commémorations ont lieu, chaque année, partout où vivent des palestiniens (voir document joint).

Cette année, c’est aussi le soixante-dixième anniversaire de la Nakba (la catastrophe), pour le peuple palestinien : expulsion forcée de plus de 750 000 « arabes » sur les 900 000 que comptait la Palestine. Déplacement de toute une population, qui vit actuellement majoritairement dans des camps de réfugiés (à Gaza, dont la population est presqu’entièrement composée de ces réfugiés et de leurs descendants, en Cisjordanie, au Liban, en Syrie, en Jordanie, …). Certains ont choisi l’exil, en Europe, aux États-Unis ou ailleurs et sont une des composante de cette diaspora palestinienne , qui ne renonce pas à son droit au retour...Pour en savoir plus :

https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-nakba-la-grande-catastrophe-du-peuple-palestinien

Il s’agit aussi pour la population de Gaza de protester contre le blocus imposé par Israël depuis maintenant 11 ans .et qui plonge Gaza dans une crise humanitaire insupportable.

On peut lire, à ce propos la tribune du Dr Mego Terzian, président de MSF (Médecins sans frontières) :

https://www.msf.fr/actualites/il-faut-lever-de-toute-urgence-le-blocus-a-gaza-tribune-du-dr-mego-terzian-president-de-msf

Journe_e_de_la_Terre.jpgJournée de la Terre, commémoration de la Nakba, affirmation du droit au retour, demande de la levée du blocus : la population de la Bande de Gaza manifeste pacifiquement tous les vendredis depuis le 30 mars.

Pas d’armes du côté palestinien (des pierres contre la barrière qui sépare d’Israël)… Une armée du côté israélien, qui tire à balles réelles...Plus de 100 morts palestiniens depuis le 30 mars, plus de 6 000 blessés. Aucun mort, aucun blessé du côté israélien….

Et, à Jérusalem, la célébration du soixante-dixième anniversaire de la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël, le 14 mai 1948, couronnée par l’inauguration de l’ambassade des États-Unis dans cette ville symbole. La décision du gouvernement Trump, de transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, constitue dans les faits un blanc-seing donné au gouvernement Netanyahu…

En conclusion, un appel a été lancé à rejoindre le mouvement BDS (dans la région, il existe deux groupes qui l’ont rejoint : le comité BDS de Toulouse et, à Saint-Girons, « Couserans Palestine »).

C’est actuellement le meilleur moyen pour répondre aux crimes israéliens...

Le site national : https://www.bdsfrance.org/

- La deuxième prise de parole a été l’occasion de lire le communiqué de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) : «Massacre à Gaza, rage et colère. Descendons dans la rue ! »...à lire ici :

https://ujfp.org/spip.php?article6388

Samah_Jabr_-_notre_histoire_hante_notre_avenir1.jpg- La troisième prise de parole a consisté en la lecture de quelques passages d’un texte de Samah Jabr, «Notre histoire hante notre avenir » 

Extrait : « Lorsque les Palestiniens se battent pour leurs droits nationaux, nous sommes traités de « terroristes ». Lorsque nous manifestons de manière non violente et que nous sommes assassinés par les forces d’occupation, nous sommes appelés « suicidaires ». Avi Dichter, le président du Comité israélien des Affaires étrangères et de la Défense a qualifié les manifestants pacifiques d’ « idiots » » Texte entier en document joint.

. Samah jabr est une psychiatre et psychothérapeute palestinienne, qui exerce à Jérusalem. Elle travaille notamment sur la résistance et la résilience au sein du peuple palestinien. Elle est aussi à l’initiative de l’appel « Non au congrès de psychanalyse et psychothérapie en Israël », qui a été relayé dans le monde entier et signé par de nombreux praticiens.

- Enfin, il a été rappelé que, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, il ne s’agit pas du « conflit religieux » mais d’une occupation, d’une colonisation qui dure depuis 70 ans...

Une minute de silence a ensuite été observée en mémoire des personnes tuées depuis le 30 mars à Gaza. La liste des noms des personnes tuées ce lundi 14 mai 2018 était affichée, parce que, derrière les chiffres, il y a des personnes...http://www.chroniquepalestine.com/gaza-derriere-les-statistiques/

Michel et Aude

CafDv

Auteur: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés



À voir également

5b01ae0aeaf60.jpg

Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël !

Signer la pétition   Monsieur le Président de la République, Sous votre haut patronage, la...

Lire la suite