Le Café des Vallées

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

visite guidée

Piqûre de rappel n°3 : St-Gaudens, capitale du Comminges dynamique, vue sous son meilleur angle, pour mieux apprécier sa collégiale, ses services publics, sa sous-préfecture, ses rues piétonnes, ses animations ébouriffantes et sa force populaire. Samedi vous êtes de sortie pour une visite guidée...

Lire la suite


le 6 NOVEMBRE c'est à ST-GAUDENS

PIqûre de rappel n° 2 Ce samedi c'est encore là que ça se passe, à 10h au départ de la place J-Jaurès. Et si vous ne savez pas comment ça "marche", mode d'emploi en images : manif du 28/10/10 - A la caméra Jules B., montage Rita P....

Lire la suite


Il faut se MO-BI-LI-SER !

Piqûre de rappel n° 1 Ensemble c'est le seul moyen de faire reculer cette politique absurde, déraisonnable, cette politique de l'injustice ! Ensemble il faut continuer à se battre ! Ensemble nous devons gagner ! 28 octobre 2010 - St-Gaudens - A la caméra Jules B. montage Rita P....

Lire la suite


Urban Terrasse

Naissance du site Inégalités et Discriminations

Une plate-forme d'études des discriminations vient de naître. On s'empressera d'aller la consulter en Terrasse. > En France, les femmes touchent en moyenne un salaire inférieur de 10 % à celui des hommes, à poste et expérience équivalents. Les personnes d'origine maghrébine ou noire africaine ont quatre fois moins de chance d'obtenir un logement que celles d'origine française. Une personne handicapée a une probabilité trois fois plus faible d'obtenir un emploi que les valides, à sexe, âge et diplôme identiques… Pour combattre les inégalités et les discriminations, il faut pouvoir les appréhender. C'est pourquoi l'Observatoire des inégalités lance un site Internet sur les discriminations intitulé Inégalités et discriminations. Cédric Rio - 18/10/10

Lire la suite


Quand un économiste nous apprend à réfléchir

Quand un économiste nous apprend à réfléchir, et à voir bien plus loin que les retraites Frédéric Lordon : Le point de fusion des retraites L'économiste Frédéric Lordon, que les habitués de "Là-bas si j'y suis", l'émission de Daniel Mermet sur France Inter, connaissent bien, livre ces jours-ci un article (1) décoiffant par son analyse limpide des mécanismes politico-financiers en place dans cette réforme inique des Retraites. Dans un texte court (par rapport à la question) et condensé, F. Lordon qui est une excellent vulgarisateur des questions financières, replace les grèves dans leur contexte. L'article: Le point de fusion des retraites, où comment l'affaire des retraites révèle un mécontentement plus profond, dévoile les liaisons malsaines entre la "plomberie financières des pensions" et la politique de notre pays. Pour ceux que ce long texte pourrait rebuter, petite synthèse ici-même.. Selon F. Lordon, le raccourci "retraite contre triple-A", souligne le degré auquel les intérêts fondamentaux du corps social ont été subordonnés à ceux des opérateurs des marchés par des manœuvres qui en disent assez long sur l’aveuglement idéologique du gouvernement présent, ou bien sur son degré de commission aux intérêts de l’industrie financière. Rouerie ou bêtise, confusion ou désordre intellectuel, le président, en "plein chaos mental", s'adresse simultanément à deux communautés antagonistes tout en arbitrant les politiques publiques en faveur de la seule communauté extra-nationale des créanciers internationaux. On croyait le peuple souverain objet des devoirs de l'Etat, et on s'aperçoit que le pouvoir politique ne gouverne pas pour ceux dont il a reçu un mandat "légitime" mais pour les intérêts de l'industrie financière. En ce cas, dit Lordon, comment s'étonner qu'il faille descendre dans la rue pour réclamer raison ?

Lire la suite


28 octobre- La rue ne veut pas se taire !

Après le chiffre record de la précédente manifestation, on remet le couvert : du jamais vu à St-Gaudens (bis) ! Après le vote au Sénat, agité sous le nez des manifestants comme une fin de non-recevoir, on pouvait s'attendre au délitement du mouvement contre la Réforme des Retraites; mais c'était sans compter sur la vague de fond qui soulève les foules et n'en finit pas de gronder, cracher, tempêter. 2000 personnes encore à St-Gaudens, promue capitale du Comminges-en-Colère, qui voyait converger en ce jeudi noir une foule compacte, têtue et remontée, portant la vindicte de tout le sud de la Hte-Garonne. Cortège bigarré, impressionnant, pavoisant sous les étendards de nombre services publics et entreprises. L'union fait la force. Preuve en images.

Lire la suite


banderoles dans la rue

28/10 On ne se laissera pas taire !

Les manifestants et les syndicats qui appellent à la grève sont toujours dans la rue le 28 octobre : "On ne se laissera pas taire"...

Lire la suite


Urban Terrasse

carte de France des manifestations du 28/10

Comment ! Vous n'êtes pas là demain ? Vous vous déplacez ? Vous partez en vacances ? Donc comme ça, on va visiter la famille, aérer les enfants, vider les pompes à essence... Mais est-ce bien raisonnable ? Par chance, sur le blog de la cgt vous trouverez une carte des heures et lieux de...

Lire la suite


Saint-Gaudens_-_21102010_10.jpg

Soutien aux lycéens : le Collectif-Retraites-Comminges adresse un communiqué à la presse doublé d'un courrier aux chefs d'établissements

Ce matin 27 octobre, le Collectif-Retraites-Comminges - Attac-CCAL-CGT-FSU-FASE-PC-PG-PS-Solidaires, les parents, les enseignants, les personnels de l'Éuducation nationale qui le composent - a fait parvenir aux journaux et radios un COMMUNIQUÉ DE SOUTIEN AUX LYCÉENS dans l'action, dénonçant les pressions et les intimidations répétées de l’Administration dont ils sont victimes; ces comportements tournant le dos à la mission d'une véritable éducation à la citoyenneté des jeunes dans le respect des règles et des droits. A la suite du Communiqué du Collectif-Retraites-Comminges, des courriers aux chefs d'établissements ont été envoyés. Courrier en pièce jointe.

Lire la suite


La devise du jour

"Le temps est pourri, le gouvernement aussi." Du coup, avec la pluie, le vent et les multiples manifs qui s'accumulent, les banderoles en prennent un sacré coup au moral. Est-ce que ceux qui les ont posées peuvent maintenir leur entretien respectif ? Egalement, qui aurait le fin mot de...

Lire la suite


Clips pour animation de rues piétonnes à St-Gaudens (21 oct)

On vous l'avait promis... Retour sur images: ambiance Banques and Cie. Sur le thème : animation de rues piétonnes à St-Gaudens (tournage des clips : 21 oct). Ça bouge ! Mais qui disait que la sous-préfecture était éteinte ? A la caméra Jules B., montage rita.P...

Lire la suite


nouveau billet Woerth de 500€

de l'argent là où il se trouve (dans la rue ?)

(Pour info Modeste Proposition de David Gabison d'après Jonathan Swift)...

Lire la suite


Ecole : Capital (M6) fait ramer Fillon

Hier soir, l'émission Capital de M6 a tenu des propos critiques et sortant enfin des clous du politiquement correct pour traiter des conséquences des suppressions de postes dans l'Education Nationale. Une première pour une grande chaîne ! On en redemande et merci à "Arrêt sur Images" de...

Lire la suite


huelga_general_290910.jpg

29 septembre : Journée de manifestation européenne - Rassemblement à 17h St-Gaudens devant la sous-préfecture

Communiqué commun CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA ./.Les organisations syndicales mettent en garde le Gouvernement sur les conséquences que provoquerait l'ignorance de la colère qui s'exprime profondément../. Plusieurs organisations participeront à la journée de manifestation européenne du 29...

Lire la suite


dinausorus

L'obscurantisme des vallées obscures... Les créationnistes sévissent toujours

Millediu ! On pourrait croire que les thèses obscurantistes véhiculées par des individus d'un autre âge resteraient dans les grandes villes (New-York, Toulouse, à la limite...), ou à leur porte, en périphérie, mais elles s'incrustent jusqu'au fond des campagnes, pensant peut-être palier l'absence d'ouverture d'esprit qui nous caractériserait, nous, gens ruraux reculés ! Vindieu ! Nous prennent-ils pour des demeurés ces créationnistes à la noix qui voudraient rentrer dans nos écoles (aidés en haut lieu faut croire) et y réinventer les programmes ? A Saint-Gaudens il faudra choisir : "La Création ou L'Évolution ?" Une popotte d'enfer attend en effet les Commingeois dès ce soir 4 juin (avec une apothéose (dé)concertante le 11 juin) et un cycle de "conférences" jusqu'au 6 juin qui promet ! Tout ça sera assaisonné par un monsieur Willems affublé du titre de "professeur" et formé à "l'université" de Pensacola en Floride. Tartuffe n'aurait pas mieux sa place pour de pareilles billevesées.

Lire la suite


PLAN B : vous ici

PLAN B

...

Lire la suite


23/03/10 dans la rue

mardi 23 mars Le Printemps dans la rue

NDLR : infos complètes dans la rue....

Lire la suite


Royal Bonbon

25 mars - Soirée Haïti

ROYAL BONBON à 20h45 au Cinéma le Régent Action de solidarité pour la reconstruction d’une école en Haïti à l’iniative du Secours populaire et d’Attac Comminges --> Jeudi 25 mars 2010 à Saint Gaudens Royal Bonbon, film de Charles NAJMAN, Haiti. 2002, 85 min --> Suivi d’échanges avec Lélio Brun...

Lire la suite


Le 1er mai JE T'EN SERVIRAI DU MUGUET SUR LE PAVE

Les services publics c’est l’affaire de tous. Vous trouverez ci-dessous le tract élaboré par l’intersyndicale de la fonction publique : CGT, CFDT, FO, FSU, UNSA, CFTC, CGC, Solidaires. Les autres tracts ne vont pas tarder à fleurir. (Téléchargez le tract 1er mai Fonction Publique.) Nos responsables répètent souvent que si les effets de la crise semblent moins dévastateurs en France que dans la plupart des autres pays, c’est que nous avons conservé des dispositifs sociaux qui contribuent à amortir ces effets : protection sociale solidaire, retraites par répartition et bien sûr services publics.

Lire la suite


L'usine de Tembec à l'arrêt depuis le 7 février, n'a toujours pas repris la production... Le point.

On n'entend plus les grondements sourds de l'usine, les nuits retrouvent leurs hiboux, plus de fumées s'étalant sur la plaine, plus d'odeurs remontant les vallées : Tembec n'a pas repris depuis le 7 février; l'arrêt est prolongé au 30 mars... Grosse inquiétude en Comminges

Lire la suite